Le porte-queue demi-lune est un invertébré bien particulier qui se retrouve dans le parc national des Lacs- Waterton. Il s’agit d’un petit papillon en péril.

Vue aérienne d’un secteur du parc national des Lacs-Waterton avec une superposition de la prairie du cône de Blakiston et de l’emplacement de la barrière du parc, de la route de l’entrée, de la promenade Red Rock et de l’hôtel Prince of Wales
Endroit : Cône de Blakiston

Ce petit papillon brun existe seulement à notre connaissance à neuf endroits au Canada : huit en Colombie-Britannique et un en Alberta, dans une prairie appelée cône de Blakiston dans le parc national des Lacs-Waterton.

Le porte-queue demi-lune a des taches noires bordées de blanc sur ses ailes. Le mâle a une envergure d’environ 25 mm (à peu près la taille d’une pièce d’un dollar). Les ailes de la femelle sont plus grandes et plus pâles que celles du mâle.

Les œufs sont de coloration blanc verdâtre, la chenille est vert pâle avec des motifs blanchâtres sur les côtés et une tête brun foncé.

Faits intéressants
  • Contrairement à de nombreuses espèces de porte-queue, les ailes arrière du porte-queue demi-lune du parc national des Lacs-Waterton ne portent pas de « queue ».
  • Les papillons sont importants pour l’écosystème, tant à titre d’espèces-proies que de pollinisateurs. Les populations de papillons diversifiées peuvent refléter la santé d’un écosystème.

L’importance du porte-queue demi-lune

Un scientifique sur le cône de Blakiston avec un filet à papillons
Le parc national des Lacs-Waterton est le seul endroit connu où on retrouve ce papillon en Alberta.

Espèces en péril

Le porte-queue demi-lune figure sur la liste des espèces en péril en vertu de la Loi sur les espèces en péril depuis 2006, et Parcs Canada lui accorde une attention particulière dans le parc national des Lacs-Waterton.

Le cône de Blakiston, le seul habitat du papillon connu en Alberta, a été désigné comme habitat essentiel en 2016. Cet habitat est un cône alluvial consistant en une prairie sèche sur un sol léger à drainage rapide et sujet à des inondations.

Espèces en péril dans le parc national des Lacs-Waterton

Un relevé effectué en 2018 indiquait que la population de porte-queue demi-lune du parc a connu un grave déclin.

Ce déclin peut être dû à la destruction de l’habitat causée par des plantes envahissantes comme la centaurée maculée. La population de porte-queue demi-lune de Waterton est menacée par ces plantes qui font concurrence aux plantes indigènes essentielles à sa survie.

Les catastrophes naturelles comme les inondations peuvent également dévaster cette population isolée.

Le rôle des fleurs sauvages

Un porte-queue demi-lune sur une fleur
Les fleurs sauvages de Waterton sont essentielles à la survie du porte-queue demi-lune.

Le lupin soyeux et le lupin argenté sont essentiels à la reproduction du porte-queue demi-lune, qui y pond ses œufs durant les mois d’été. Après l’éclosion au printemps suivant, les chenilles se nourrissent du même lupin.

Les plantes nectarifères comme l’ériogone jaune et la verge d’or du Missouri sont d’autres sources importantes de nourriture.

Les chenilles se transforment une fois de plus en papillons adultes, qui vivent seulement entre six et 14 jours. Les mâles sont plus actifs que les femelles; ils cherchent une femelle pour s’accoupler et patrouillent et défendent les grands arbustes dans leur environnement.

Ce que Parcs Canada fait pour aider le porte-queue demi-lune

Un expert du zoo de Calgary surveille un porte-queue demi-lune dans le parc national des Lacs-Waterton.
Parcs Canada et le zoo de Calgary travaillent ensemble dans le cadre d’un programme visant à conserver et rétablir la population de porte-queue demi-lune.

Parcs Canada et le zoo de Calgary (en anglais seulement) travaillent ensemble pour comprendre ce petit insecte et ce qu’il y a de mieux à faire pour l’aider à survivre. Ils partagent leurs connaissances et leurs techniques de conservation pour aider à protéger et rétablir la population de porte-queue demi-lune, un papillon tout à fait remarquable.

Ce programme permettra de beaucoup mieux comprendre le cycle vital secret du porte-queue demi-lune. Les chercheurs et Parcs Canada veulent comprendre davantage la durée de la phase des œufs et des larves et leur taux de survie, le comportement des larves et leurs interactions avec d’autres espèces afin de pouvoir déterminer les mesures de conservation et les pratiques de gestion.

Parmi les autres activités de conservation, notons l’évaluation et le rétablissement de l’habitat de ce papillon et la gestion des plantes envahissantes.


Comment vous pouvez aider
Des employés de Parcs Canada et du zoo de Calgary surveillent les papillons dans les prairies du parc national des Lacs-Waterton.
Le bénévolat est une excellente façon d’aider à protéger le porte-queue demi-lune.
Jouez, nettoyez, partez
Nettoyez l’équipement comme les bottes, les vélos, les kayaks et les planches à pagaie, ainsi que les animaux de compagnie, avant de vous rendre dans le parc afin de prévenir la propagation des plantes et des animaux envahissants.
Sans trace
Restez sur les routes, les pistes et les sentiers balisés quand vous randonnez, et faites bien attention de ne pas écraser ou ramasser des plantes.
Bénévolat
Devenez un héros de l’habitat! Faites du bénévolat pour supprimer des plantes nocives et envahissantes dans le parc.